beno se ballade a paname

Mon jardin secret.
Mon jardin secret.
  
Petite histoire d' un  biker parigot.
 
 
Et bien après avoir passer une délicieuse matinée dans sa capitale fétiche, le beno voulu revoir en son sein ce fleuve majestueux qui la traverse de part en part .
 
Il fit un bec à sa douce lui dit qu' il partait vadrouiller avec sa maîtresse , la doudounette le connaissait bien le bougre .
Tu rentre pas trop tard lui dit elle d 'un ton qui ne laisse aucune équivoque ,c est qu' elle sait le tenir son beno (une main de fer dans un gant de velours ) .
 
Il quitta la maison le sourire aux lèvres tous content de pouvoir poser son postérieur sur sa belle qui le languissait ,dans l obscurité d' un box .
Avant même de l enfourché il la contempla,il lui aurai presque parler a voix basse.
mais le lascar reste pragmatique , il l' effleura du bout des doigts pour ressentir la douceur de ses courbes sensuel.
Il mis en branle le moteur de la bête ,il écouta le doux son qui venait lui carressé les oreilles dans une melodie de patato pleines de charme .
Avec délicatesse et respect il replia la béquille latéral avant de la chevauché.
Laissant le moteur chauffé calmement il sortent des sous-sols parisiens telle un couple
d' amoureux, fier de se montrer aux monde qui les entoures.
 
La traversé de Paris est haletante, les échappements donne le ton, le moteur de la bête est prêt a rugir dans un déferlement de son rauque.
Le beno la connaît bien et quand le moment opportun arriva, il l'a fit bondir dans un hurlement qui déchira les entrailles de la bête.
les passants affolés se retournèrent ils découvre furtivement la belle.
Ont peut lire sur leurs visages la stupeur,mais aussi une émotion toutes particulière !!!
Dans sa robe d' un noir brillant elle a de quoi faire tourner les têtes et chaviré les coeurs mais le beno lui ce qu' il veux c' est juste rouler.
Etre en symbiose avec sa maitresse. Lui et sa machine ne formant qu'un .
 
La rue Ordener est déjà loin ,la place de Clichy n est déjà qu' un lointain souvenir .
Ils sont dérrière l église de la madeleine arrêter au feu rouge sur la droite se trouve une brasserie toujours pleines de touristes .
Les échappement leur chante une chaloupé de son qui les fait vibré,y sait y faire le loustic pour charmé le chalan. 
Les pucelles écarquille leurs yeux,tandis que les femme quand a elle remonte très discrètement le bas de leur jupe .
Comme une invitation a une promenade sur cette machine a fantasme.
Mais le beno n'en a que faire.
Il le sait, plus que quelques centaines de mètres a parcourir et il le verra son fleuve magique la seine .
Elle l'apaise des turpitudes de cette vie parisienne faite de faux semblant ou les masques caches les réalitées d un vie trop lourde a porté.
il piaffes tel un moineau attendant la becquée. Les feux rouge de la place de la concorde passe au vert comme une invitation a une délivrance.
Il se gare a l un de ses endroits fétiche ou les péniches sont a demeure .l'on pourrait presque oublier en les regardant que fut un temp elle était encore  des engins de navigations
 
Le beno met en route son lecteur MP3 et glisse sur ses oreilles son nouveau casque audio
la Tour Eiffel est la majestueuse sur l'autre rive, il décide de faire quelques cliché de sa street-glide ;ce roule une petite clope et contemple le spectacle qui s' offre a lui.
les vedettes remplie de touristes naviguent paisiblement avec leurs lots de commentaire distillé par des haut parleurs a bout de souffle.
Le soleil est là tout va bien. il se détent comme un string sur une corde a linge.
Il est libre ,la ville lui appartient, sa machine se repose a l abris d un arbre.
Là le lascar se rappelle d' une fille qu' il aime bien .
elle est très jolie avec ses cheuveux auburne ses yeux noisette  une vrai femme avec un charme fou, .
pas le genre de counasses  que l'ont trouvent sur les pages de magazine.
il aimerait bien la voir comme ca juste pour se taper une causantes. le temps et la ville lui apartienne
sans réfléchir presque automatiquement il tape sur son telephonne portable  un SMS laconique (a quelle heure ta pause clope).
ni une ni deux la réponse est là.
le bonhomme est quand a lui pris d' un doute, pourrait elle ne pas vouloir te voir, il balaye cette pensé de son esprit, lie le message tout aussi laconique (prévient moi quand tu arrives).
 
là l émotion est trop forte ,il monte sur la bécane alors que la belle se repose sur la béquille il n'a plus qu'une idée en tete .
lui ce qu' il veut c' est aller causé a la donzelle elle est a l autre bout de Paname.
il calcule son parcours dans la tête ,en suivant la seine il devrait y être dans la demie heure .
la street-glide devra remonté entre les files de voitures déjà bien agglutiné , les échappements rugiront pour lui ouvrir une route magistral en 20 minutes.
la fille le rejoint ils se congratule heureux de se revoir et se lance dans des discutions pleines de charme sur la moto .
 
c est que cette fille c est pas n' importe qui . Le beno a l'oeil aiguisé il ne parlerais pas a une pétasse.
non elle c'est la bikeuse avec un grand B .
 pas celle qui sont en poster de papier glacé dans le fond des garages a moitié nue que les mecs reluque quand il cherche une solution a un problème mécanique.
non elle est comme un mec ,qui aime sa meule .
l oiseau rare la fille qu' il faut au moins connaître une fois dans sa vie de bikers.
celle que certains ne soupconne meme pas d 'exister ,il ne verrait en elle qu un bout de viande a coucher sur un plumard fatiguer dans la chambre d'un hotel qui aura vue et revue des amants de passage .
Lui le beno  il ne la draguera pas .une maitresse il en possede deja une sa (harley davidson)
trop de respect pour ce jolie diamant brut .il sera là juste comme ça .
pour  l' intense émotion que lui prodigue cette poupée.
ils discuterons sans voir le temps égrainer les minutes de la vie .
Quand elle lui parle elle le ferai presque rougir.
Ils rentrerons a leurs domicile respectif heureux d avoir pu être ensemble .
 
 
Le beno fini sa soirée en apothéose.
 
 
une fois rentré a son domicile beno est oisif il prend sa petite douche pour se débarrassé de cette pollution parisienne faite de gaz d échappements, il va un peu pianoté sur son forum favori (FPH) il grignotera un peut avec sa femme et ses enfants ira faire un peu de vélo avec son fils et vers minuit décidera d aller se coucher avec ses écouteurs sur les oreilles.
manque de bol ils sont resté dans les sacoches de la street-glide,alors rebelote il se rhabille va a toute berzingue au box et revient a la casa l' air un peut con ...
Et vous contera cette jolie histoire qui c' est passé ce jour dans la plus belle capitale du monde Paris ...
 
 
beno

sortie avec les gendarmes

  • ce fut une journée tres agréable  le matin examen du code de la route .
  • je suis arrivé 7 ieme sur 400 participants pas mal je trouve !!!

 

 

  • L'apres midi ont nous a donner un dossier pour faire un rally  et nous sommes partis par groupes de 10 motos accompagné d'un motard de la gendarmerie.

La sortie au tréport

Une ballade sous le soleil

entre Noyon et le Tréport

a l'epoque je roulai HD

VRSCR STREET ROD

1130 CC